labelrencontre

FRÉDÉRIC CILIA
Scénographe

Né en 1962

J’aime et je n’aime pas


J’aime les gens qui ont du caractère, les originaux, les marginaux et surtout les créatifs

J’aime les gens qui ont atteint leur objectif, les artistes, les hommes et femmes d’affaires, les entrepreneurs

J’aime la musique, toute la musique, surtout le rock et tous les tubes qui frappent fort la mémoire collective

J’aime le cinéma de science fiction, de Kubrick avec son Odyssée 2001 à Batman. Iron Man est mon héros et je suis fan de La Guerre des Étoiles. J’adore les comédies musicales, les films musicaux... les Blues Brothers !

J’aime les romans d’anticipation: Dune de F. Herbert, les sagas d’Hamilton et de San Antonio

J’aime l’art contemporain et aussi De Latour, Le Caravage et l’architecture moderne

J’aime la technologie et la technique qui ont rendu ma vie possible et mes rêves accessibles

J’aime jouer de la guitare avec mes copains même si je joue très mal, mais l’énergie du Marshall me remplit de joie

J’aime rester spectateur des créations des autres et des miennes

Pour finir, j’aime l’amitié que je partage avec mes associés, mes collaborateurs et enfin, j’aime ma famille qui, je l’espère, est ma plus belle réussite

Je n’aime pas les gens qui ne respectent pas le travail et je n’aime pas la possessivité des autres

Je n’aime pas ceux qui ne tiennent pas leurs engagements

Je n’aime pas les intellectuels condescendants, la prétention d’une supériorité sociétale

Je n’aime pas l’extrémisme et le communautarisme

Je n’aime pas attendre, faire la queue

Je n’aime pas les organisations qui ne fonctionnent pas de façon optimale.

Deux mots de moi...


1976 Il découvre la musique et transforme rapidement ce hobby en passion.

1978 Il tourne le dos à l’Acadamie de Lyon et commence sa carrière professionnelle de technicien au coté du groupe Starshooter.

1980 Les concerts se succèdent et il collabore avec les groupes de rock des années 80 : Téléphone, Bijou, Jacques Higelin, Lavilliers et beaucoup d’autres. Ce sont aussi ses débuts dans le monde de l’événementiel, avec entre autre : Boulevard Haussmann et ses milliers d’étoiles (le premier événement français).

1981 À son arrivée chez Scorpio, un des 5 plus grands promoteurs français de spectacles internationaux, une nouvelle vision du show naît : les méga-concerts. La découverte des coulisses et la préparation des très grands spectacles lui offrent de nouvelles perspectives.

1982 Il se voit confier la co-régie du concert des Rolling Stones, qui est alors la plus grosse production mondiale.

1983 La vie du rock est faite de rebondissements : à 21 ans, après 6 ans d’expérience, la société Scorpio lui propose la direction technique du Palais d’Hiver (lieu historique du spectacle lyonnais). Sa responsabilité s’étend à la création d’un club rock pour les « après concert », le West Side Club.

1985 Après 3 ans de succès et plus de 400 concerts, le club et le palais d’Hiver sont démolis malgré les vives protestations.

1986 Première création d’entreprise : Tango Light, production de shows et conception de matériel d’éclairages robotisés. Il collabore avec J.J. Goldman, Sting et réalise une vingtaine de shows pour le Parti Républicain.

1987 La production de J.M. Jarre fait appel à lui pour participer à l’aventure Houston-Lyon, un show de renommée mondiale. Découverte d’un nouveau genre de spectacle : le son et lumière vivant.

1989 Tango Light s’arrête et une nouvelle expérience commence avec Audio Equipements en tant qu’associé. Son objectif est le développement de la branche spectacle de la société. Ce sera le cas avec 200 shows et la visite du Président de la République française.
1992 La création d’une structure technique dédiée à l’événementiel chez MTI l’attire. Ainsi, la jonction entre les deux univers, le spectacle et l’événementiel s’est faite. Ses missions les plus importantes sont la mise en scène de nombreux shows pour de grandes entreprises et la création de partenariats avec les plus grandes agences de communication.

1996 L’envie de liberté et d’autonomie le décide à reprendre son travail personnel : la mise en scène de spectacles musicaux, la création de shows institutionnels et les grands projets scénographiques.

1999 À travers ces différentes expériences, il réalise que pour faire avancer ces projets, il lui faut une structure avec les moyens pour les mener à terme. Naissance de Quorum Productions, société dédiée à la scénographie et à la production technique d’événements.

2009 Quorum Productions fête ses 10 ans : l’entreprise s’est bien développée et le métier d’entrepreneur est devenu son emploi à temps plein.

2011 Il ressent le besoin d’un retour aux sources, de pouvoir créer ex nihilo, sans obligations ni contraintes : c’est la naissance de la société Labelrencontre, à vocation artistique et conceptuel, et de son premier spectacle le Chat botté.